bébé avec une cuillère dans la bouche

Comment passer de l’allaitement à la diversification alimentaire ?

A partir de quelques mois, votre nourrisson a des besoins nutritionnels différents et peut commencer à adopter une alimentation plus diversifiée. Mais quel est le moment idéal pour lui ? Quels aliments faut-il lui donner et de quelle manière ?

La diversification alimentaire : qu’est-ce que c’est ?

La diversification alimentaire doit intervenir lorsque l’allaitement ne couvre plus entièrement les besoins nutritionnels du bébé qui grandit. Il devient petit à petit capable d’ingérer d’autres aliments, qui doivent lui être proposés progressivement. Passer de l’allaitement à la diversification alimentaire est une période importante pour le nourrisson, qui doit se faire de manière prudente.

Quel est l’âge idéal pour commencer la diversification alimentaire du bébé ?

Les professionnels de santé conseillent d’intégrer la diversification alimentaire entre les 4 à 6 mois du bébé. C’est à peu près à cette période que le lait ne couvre plus suffisamment tous ses besoins nutritionnels. Avant cet âge-là, le corps du bébé n’est pas prédisposé à absorber et digérer des aliments normaux.

Que proposer au bébé comme aliments ?

Lorsque vous commencez la diversification alimentaire, n’oubliez pas que le lait maternel (ou le lait 1er  et 2ème âge) doit rester l’aliment principal du bébé. Il doit généralement boire environ 750 ml de lait par jour jusqu’à 1 an, puis 500 ml par jour jusqu’à 3 ans. Les aliments seront donc un complément de ses repas.

Dans un premier temps introduisez des légumes en petite quantité : alternez entre légumes frais, soupes, purées ou petits pots. Une à deux semaines après, faites goûter des fruits à l’enfant, aliments qu’il préférera sûrement. Variez les jus, les compotes et purées de fruits.

Pour vous aider à cuisiner fruits et légumes, les robots multifonction Nutribaby Babymoov permettent un gain de temps considérable. Ils serviront à mixer, cuire, décongeler ou réchauffer tous les aliments.

Vers 6-7 mois les protéines comme la viande, le poisson et l’œuf, peuvent être intégrées aux repas, mais une seule fois par jour seulement.

Quelle est la bonne méthode pour la diversification alimentaire ?

Faire attention aux risques d’allergies

Il faut proposer les aliments un par un, de façon isolée, pour anticiper un risque d’allergie alimentaire. En les séparant, on saura d’où provient l’intolérance s’il a une réaction allergique. Notez sur un petit journal de bord le programme alimentaire prévu pour les semaines à venir.

Diversifier l’alimentation progressivement

Les aliments doivent être proposés petit à petit au bébé qui découvre des sensations nouvelles. Au début, veillez à lui donner de petites quantités en alternant les aliments. Soyez également à l’écoute de ses humeurs et de son appétit. S’il n’a pas envie de manger quelque chose ne le forcez pas. Dans ce cas-là proposez-le lui à nouveau plus tard, ou sous une forme différente.

Mettre son bébé à l’aise

Le passage de l’allaitement à la diversification alimentaire est une grande étape pour l’enfant ! Installez-le dans une chaise haute adaptée, la plus confortable possible, pour associer le repas à un moment de plaisir. La chaise haute évolutive up & down Beaba lui permettra de partager ce moment à vos côtés autour de la table.

Généralement, les bébés n’aiment pas trop la texture des cuillères métalliques. Choisissez une petite cuillère adaptée avec un plastique souple et doux, au contact agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués (requis):

Articles similaires

Back to Top